Informations

Quelle est la meilleure façon de faire une phylogénie à partir d'une liste de genres ?

Quelle est la meilleure façon de faire une phylogénie à partir d'une liste de genres ?



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Tout ce que j'ai, c'est une liste d'environ 500 genres eucaryotes, et j'ai besoin d'un arbre voisin pour montrer leur relation. Je veux jeter au sommet de cet arbre la perte d'une enzyme particulière. La meilleure façon de faire cela est-elle de faire une phylogénie 16S?


La phylogénie 16S ne fonctionnerait que pour les bactéries et les archées, à moins que vous ne parliez d'ARNr 16S mitochondrial ou chloroplastique. Votre choix de marqueur phylogénétique devrait dépendre du phylum que vous examinez. Je vous suggère d'essayer d'utiliser Ef-tu si vos genres sont très divers http://www.scs.illinois.edu/schulten/tutorials/ef-tu/eftu_tutorial.pdf

Une fois que vous avez un arbre au format Newick, iTOL propose de bons outils Web pour superposer des données sur les arbres http://itol.embl.de/itol.cgi


Quelle est la meilleure façon de faire une phylogénie à partir d'une liste de genres ? - La biologie

Nous comparons la théorie de l'évolution avec le récit de la création de la Bible en termes faciles à comprendre, en utilisant des preuves provenant des domaines de la paléontologie, de la géologie, de la biologie et de l'astronomie. Nous fournissons des liens et une bibliographie pour ceux qui veulent étudier les deux côtés de la question. Nous expliquons en détail tous les termes scientifiques sur cette page.

Remarque : cette page est longue. Il peut être plus facile à lire si vous l'imprimez sur papier. Imprimez d'abord une page de test, car certaines combinaisons navigateur/imprimante rendent ce texte très léger.


Comment les humains (et tout le reste) sont-ils apparus ? La seule explication que vous trouverez dans les manuels scolaires et universitaires publics est la théorie de l'évolution. Pourtant, aucune preuve scientifique et prouvable soutenant la théorie de l'évolution n'a émergé depuis que Charles Darwin l'a popularisée en 1859.

S'il n'y a aucun support pour la théorie de l'évolution, pourquoi aucune alternative n'est-elle enseignée ? On ne peut penser qu'à deux raisons :

Le récit de la création de la Bible n'est pas « politiquement acceptable ».
Les auteurs, les éditeurs de livres et les commissions scolaires n'ont pas tous les faits.

Nous ne pouvons pas aider la première condition. Cette page contient toutes les informations nécessaires nécessaires pour tout le monde.

Deux points de vue sur la façon dont nous sommes arrivés ici

Le compte de création

La théorie de l'évolution

Au début

Comme nous l'avons écrit dans notre section « La science et la Bible », la Bible n'est pas un livre de science, mais elle est scientifiquement exacte. Nous ne connaissons aucune preuve scientifique qui contredit la Bible. Nous avons des preuves supplémentaires dans notre section “Comment savez-vous que la Bible est vraie ?” et plus sur cette page.

Puisque nous pouvons prouver que la Bible est vraie, il est logique de découvrir ce que la Bible nous dit sur la façon dont la vie a été créée pour la première fois et comment nous sommes arrivés ici. Après tout, si Dieu est vraiment Dieu, Il était là à ce moment-là et saurait nous dire ce qui s'est passé. Le récit biblique du début de la vie dans les chapitres 1 et 2 de la Genèse peut être compris par n'importe qui.

Note spéciale—Genèse 1 et 2

La Bible reprend souvent des points importants. À titre d'exemple, les quatre premiers livres du Nouveau Testament : Matthieu, Marc, Luc et Jean sont tous des biographies de Jésus. Les érudits ont appris au fil du temps que ces quatre « vues » de Jésus nous donnent une meilleure compréhension de lui que ce que nous aurions eu si un seul récit avait été enregistré. Il en est de même du récit de la création dans les deux premiers chapitres de la Genèse. Genèse 1 décrit tous les événements physiques de la création. Genesis 2 revient sur la création des humains de plus près. Genèse 2 peut sembler un peu différent de Genèse 1, amenant certaines personnes à croire qu'il y a une erreur quelque part. Il s'agit d'un problème causé par la traduction de l'hébreu original vers l'anglais. Une attention particulière aux temps des verbes en hébreu et au but de chaque chapitre élimine toute contradiction apparente entre les deux. Par exemple, Genèse chapitre 2, verset 19 (Gen 2:19) utilise le temps parfait, indiquant les actions terminées concernant la création des animaux. C'est-à-dire que les animaux amenés à Adam ont été créés plus tôt, et non en présence d'Adam. Le chapitre 2 est un « retour en arrière » sur la dernière moitié du chapitre 1. Avant de continuer, si vous souhaitez lire le récit vous-même, cliquez sur le lien ci-dessous. Il faut environ 5 minutes à lire.

Remarque : les références sur cette page, comme celle du paragraphe ci-dessous, sont entre crochets [ ]. Avec la plupart des navigateurs, vous pouvez afficher la référence en cliquant sur le numéro. La page vous "sautera" à la référence au bas de cette page. Utilisez le bouton Précédent de votre navigateur pour revenir à peu près à votre point de départ.

Il est intéressant de noter que la formation de la terre proposée par le célèbre astronome (astrophysicien) Hugh Ross a exactement le même ordre que le récit de la création donné dans Genèse chapitre 1 [1].

1. Création de l'univers physique (espace, temps, matière, énergie, galaxies, étoiles, planètes, etc.)
2. Transformation de l'atmosphère terrestre d'opaque à translucide.
3. Formation d'un cycle de l'eau stable.
4. Établissement de continent(s) et d'océan(s).
5. Production de plantes sur le(s) continent(s).
6. Transformation de l'atmosphère de translucide à transparente (le Soleil, la Lune et les étoiles deviennent visibles).
7. Production de petits animaux marins.
8. Création de mammifères marins.
9. Création d'oiseaux.
10. Fabrication de mammifères terrestres (mammifères sauvages, mammifères domestiques et rongeurs).
11. Création de l'humanité.

Remarque : La liste précédente suppose que l'univers est le résultat d'un événement de type « big bang » (une cause évolutive). Ceci n'est pas en accord avec la Bible. Par exemple, cette liste propose que l'apparition de la lumière (élément 2) et l'apparition du soleil, de la lune et des étoiles (élément 6) soient le résultat des changements atmosphériques de la Terre et non le résultat de la création littérale du soleil. , lune, étoiles ou lumière. Donc, sachez que des listes comme celle ci-dessus ne sont pas d'accord avec la cause indiquée par la Bible pour ces événements. Nous n'incluons cette liste que pour illustrer que la science est d'accord avec l'ordre biblique des événements de création.

Incidemment, cela ne signifie pas que nous croyons à la Bible car nous pouvons trouver des propositions scientifiques qui s'accordent avec elle. Cela signifie que la science continue de soutenir les connaissances enregistrées dans la Bible il y a plus de trois mille ans.

Un autre événement important se produit dans les chapitres 6 à 8 de Genèse, ce que l'on peut appeler « le déluge ». Pour se sauver, Noah et sa famille ont construit un bateau couvert appelé “ark.” C'était une grande embarcation carrée qui ressemblait à une barge couverte. Avant de continuer, si vous souhaitez lire vous-même le récit biblique de l'arche et du déluge, cliquez sur le lien ci-dessous. Il faut environ 7 minutes à lire.

Remarquez dans Genèse chapitre 7, versets 11 et 12 que la pluie est presque une pensée après coup. Les deux premières sources d'eau pour le déluge mentionnées étaient « les fontaines des grandes profondeurs » et « les fenêtres du ciel ». La science a découvert de grandes sources sous-marines [2], il est donc facile d'imaginer ” 147fontaines de la grande profondeur ouverte par Dieu, permettant à l'eau sous pression de contribuer au déluge. Il a également été suggéré que la Terre avait des nuages ​​​​beaucoup plus denses que maintenant. Une telle « canopée » créerait un effet de serre, rendant le climat du monde entier très tempéré. Les découvertes de fossiles indiquent que non seulement les dinosaures, mais tous les animaux, plantes et insectes étaient beaucoup plus gros à la fois, ce qui indique un climat supérieur. Au moment du déluge, il aurait été facile pour Dieu de permettre à cette canopée (ou à un grand pourcentage de celle-ci) de tomber sous forme d'eau. Si presque tout était tombé en même temps, cela n'aurait pas été comme de la pluie, cela aurait été comme ouvrir les fenêtres du ciel. immergé dans l'eau.

Bien que hors sujet, cela pourrait expliquer les milliers de mammouths laineux qui ont été trouvés parfaitement conservés dans les zones polaires, certains avec de la nourriture dans la bouche. Une fois la canopée protectrice et son effet de serre disparus, le monde serait devenu froid sur les poteaux, gelant les mammouths dans l'eau qui les a tués.

Note : Genèse chapitre 1, verset 7 déclare : “Ainsi, Dieu fit le firmament et divisa les eaux qui étaient sous le firmament des eaux qui étaient au-dessus du firmament et il en fut ainsi.” Puisque le mot firmament signifie un ” Dans l'étendue, certaines personnes ont proposé que le firmament corresponde à l'atmosphère de la Terre, et ont utilisé le verset pour "prouver" qu'une canopée d'eau existait au-dessus de notre atmosphère. Cependant, nous apprenons dans Genèse chapitre 1 versets 14-19 que le Soleil et la Lune sont au firmament. Par conséquent, le firmament correspond à l'atmosphère terrestre et au ciel au-delà. Cela ne veut pas dire que la « théorie de la canopée » est fausse, mais que les personnes bien intentionnées ne doivent pas utiliser la Bible pour « prouver » qu'elle est vraie.

Comment la théorie a-t-elle commencé ?

En bref, Charles Darwin a étudié la faune lors d'un voyage et il a remarqué la variation dans l'apparence des animaux individuels. Il a deviné que cette variation, avec suffisamment de temps, permettrait à ces animaux de changer au point qu'ils aient l'air différents. Ce n'était d'ailleurs pas une découverte surprenante. N'importe qui peut examiner différentes variétés de roses ou de chats pour voir cela. Ce processus de modification de l'apparence d'un organisme à travers une série de petits changements est correctement appelé “m i croevolution” (avec un “i”) et n'est pas ce à quoi nous nous référons lorsque nous écrivons “theory of évolution” sur cette page. Après une série de changements micro-évolutifs, une grenouille peut être plus grande ou changer de couleur, mais c'est toujours une grenouille et non un poisson ou un lézard.

Mettre les conditions au clair

Les manuels et les médias nous enseignent que nous avons vu le jour par un processus en deux étapes :

Premièrement, plus de 10 milliards d'années de collisions atomiques accidentelles et aléatoires ont abouti à la formation d'une forme de vie simple. Les scientifiques appellent ce développement d'organismes vivants à partir de matière non vivante « abiogenèse ».

Deuxièmement, ils utilisent la théorie de Darwin, déclarant que cette vie simple a évolué au cours des 3 prochains milliards d'années dans les plantes, les animaux et les humains que nous voyons aujourd'hui en utilisant les effets à long terme des changements micro-évolutionnaires. Les scientifiques appellent ce processus de développement de nouvelles formes de vie une «croévolution» (notez l'orthographe différente.)

Ces deux processus réunis sont ce que le grand public et la communauté scientifique pensent que la « théorie de l'évolution » est [3]. Par conséquent, l'abiogenèse combinée à une croévolution est ce à quoi nous nous référons lorsque nous écrivons la “théorie de l'évolution” sur cette page.

Par exemple, si vous observez une discussion entre deux personnes pour savoir si le récit de la création de la Bible ou la théorie de l'évolution est correct, ils ne débattront pas pour savoir si une espèce de palourde peut développer de plus grandes crêtes dans sa coquille ! (Un sujet sur la croévolution.) Ils discuteront « d'où vient la vie ? » et « sommes-nous descendus d'ancêtres simiesques ? Il n'existe aucune preuve empirique (reproductible et testable) de l'abiogenèse ou de la m acroévolution. Ainsi, la personne soutenant l'évolution tournera généralement l'argument vers la micro-évolution, là où certaines preuves existent. Veuillez noter que si quelqu'un tente de justifier la théorie de l'évolution en montrant comment fonctionne la micro-évolution, il change de sujet sur vous et ne prouve rien.

Une note sur l'ADN

Comme preuve d'une m acroévolution, de nombreux scientifiques se tournent vers une discussion longue mais sophistiquée sur les changements dans l'ADN de génération en génération. Sachez qu'il s'agit toujours d'un saut dans la logique, car les modifications de l'ADN sont un sujet de micro-évolution et non une preuve scientifique de l'abiogenèse, d'une croévolution ou de la théorie de l'évolution.

Qui développe et promeut actuellement ces théories ?

Les scientifiques et les professeurs qui promeuvent la pensée évolutionniste viennent généralement de l'un des trois domaines scientifiques. Le premier domaine s'appelle la paléontologie. Un paléontologue est un scientifique qui (1) examine les fossiles, (2) propose l'arbre de vie généalogique dont ils proviennent, (3) estime la période de temps dans laquelle ils ont vécu (sur la base des couches de roche géologique où ils ont été trouvés in), et (4) spécule sur leurs chemins évolutifs. Les deux autres domaines de ce domaine sont la géologie (l'étude des « roches ») et la biologie (l'étude des animaux et des plantes). Les scientifiques de ces domaines sont étroitement liés et travaillent souvent ensemble.

Le travail qui consiste à étudier le développement évolutif de groupes d'organismes (plantes et animaux) s'appelle la phylogénie et peut être effectué par n'importe laquelle de ces personnes. Il existe d'autres domaines connexes tels que l'anthropologie et même l'astronomie qui fournissent des informations pertinentes à notre discussion sur la création et l'évolution, mais nous ne les énumérerons pas tous. Notez que tous ces scientifiques ne croient pas à la théorie de l'évolution. Ce sont simplement les domaines scientifiques qui fournissent la plupart des faits liés à ce sujet. Beaucoup d'entre eux, en particulier des scientifiques dans les domaines connexes de l'astronomie et de l'astrophysique, se rendent compte que le récit de la création de la Bible est une bonne explication de « comment nous en sommes arrivés là ». Pourtant, bien que de nombreux astronomes acceptent un « Créateur », Beaucoup interprètent encore la Bible de manière si vague qu'ils croient que l'univers (et la terre) a des milliards d'années. Le lien ci-dessous explique en utilisant des termes simples leurs méthodes de mesure et montre pourquoi la Terre pourrait être "jeune" (moins de 10 000 ans).

Le rôle du livre

Depuis l'époque de Darwin, la théorie de l'évolution s'est développée grâce à l'écriture de livres. Rien déterré du sol (ou découvert nulle part ailleurs) n'a jamais soutenu la théorie de l'évolution. Examinez vous-même les livres qui font la promotion de l'évolution. Ils contiennent généralement deux choses :

Premièrement, ils contiennent des dessins d'artistes qui montrent les âges et les noms des couches de la terre.

Deuxièmement, ils contiennent des dessins d'artistes montrant des plantes et des animaux disposés dans un "arbre généalogique".

N'oubliez pas une chose, ces images ne sont pas des preuves. Les imprimer pendant plus de cent ans n'y change rien non plus. N'importe qui peut construire un tableau ou faire un dessin et proposer une théorie, mais cela ne prouve pas la théorie.

Oui, nous savons que les livres soutenant l'évolution contiennent beaucoup plus d'informations que deux images. Cependant, à partir de ce "fondement", les auteurs n'appliquent les faits de leurs livres qu'au "modèle de la théorie de l'évolution". Nous ne connaissons aucun texte d'école publique mentionnant un autre modèle, comme la Bible. Compte de création 146s. C'est la principale raison de la création de cette page.

Questions que quelqu'un pose toujours à propos du récit de la création de la Bible

Avant de continuer, nous aimerions répondre à quelques questions qui semblent toujours se poser. L'une concerne la façon dont des paires de tous les animaux auraient pu être collectées par une famille. Souvenez-vous que si Dieu est vraiment Dieu, il aurait pu provoquer le déluge, un événement surnaturel. N'est-il pas également logique que Dieu puisse faire migrer des paires d'animaux vers l'emplacement de l'arche ? Remarquez la phrase dans Genèse chapitre 6, verset 20 : « deux de chaque espèce viendront à vous. De plus, Genèse chapitre 7, verset 9 déclare que les animaux « entrèrent dans l'arche vers Noé ». La réponse est simple, Noé n'est pas allé chercher les animaux, Dieu l'a fait.

La question suivante est, comment tous ces animaux se sont-ils installés sur l'arche ? Tout d'abord, vous devriez remarquer que différentes « espèces » d'animaux ont été amenées dans l'arche (Gn 6 :20). Contrairement aux termes plus récemment introduits “genre,” “species,” et ainsi de suite [4], la Bible’s “kinds” peut être considérée comme ce que la “personne moyenne” appeler un animal. Par exemple, il peut y avoir de nombreuses espèces de colombes, mais ce sont toujours des colombes. Par conséquent, les colombes seraient une sorte d'animal (oiseau, en fait). Les scientifiques ont calculé la taille moyenne des différents types d'animaux (à l'exception des dinosaures). Il fait à peu près la taille d'un mouton. Sur cette base, nous pensons que tous les « types d'animaux » auraient occupé environ un tiers (1/3) de la pièce sur l'arche. Cela laisserait beaucoup de place à la famille de Noé et un an de nourriture.

Maintenant, qu'en est-il des dinosaures, étaient-ils sur l'arche et pouvaient-ils y rentrer ? (Si vous ne comprenez pas que les dinosaures et les humains étaient vivants en même temps, vous devez lire notre page sur les dinosaures.) Nous pensons que les dinosaures étaient sur l'arche. La solution pour amener les plus gros sur l'arche est d'utiliser de jeunes dinosaures. Ils prennent moins de place, ils mangent moins et il leur reste une plus grande partie de leur vie reproductive pour relancer la population. Bien que hors contexte pour cette page, nous proposons une explication concernant la raison pour laquelle la plupart des dinosaures ont disparu (après la fin du déluge et ils ont quitté l'arche) ici dans notre section de questions fréquemment posées.

Ce qui rend le déluge important pour notre sujet, ce sont toutes les preuves qu'il a laissées. D'une part, à peu près tout ce qui ne vivait pas dans l'eau aurait été tué dans une inondation d'un an. Cela aurait laissé une énorme couche de choses mortes qui deviendraient plus tard du charbon et du pétrole. . . et laisser des fossiles. Il est évident pour tout le monde, alors que nous voyons nos ressources énergétiques diminuer, que beaucoup de matériaux ont été laissés dans le sol à un moment donné. Au fur et à mesure que cette page se développera, nous discuterons des raisons pour lesquelles nous pensons que ces ressources ont été laissées à la suite d'une inondation, plutôt que le résultat de l'accumulation d'animaux et de plantes mourants normaux sur des millions d'années.

Si vous avez volé dans un avion, vous avez probablement remarqué à quel point les montagnes sont différentes vues du ciel et vues du sol. Ils ont l'air plus « froissés » que vous ne le pensez, et presque « artificiels » en apparence. Les canyons et les rivières qui en découlent ont également un aspect différent, un peu comme le bord de mer après la fin de la marée et vous voyez de petites rainures dans le sable. Ceci est particulièrement visible si vous survolez une partie du monde qui n'a pas beaucoup de végétation pour cacher la forme du terrain comme l'Arizona, le Nevada et l'Utah aux États-Unis. La prochaine fois que vous serez dans un avion et au-dessus d'une telle zone, regardez en bas et voyez s'il est logique que cette apparition ait pu être causée il y a environ 4 000 ans si tout avait été recouvert d'eau pendant un an puis vidé en peu de temps. temps. Nous ne prétendons pas cela comme preuve, d'ailleurs, mais c'est l'une des nombreuses observations de ce type qui font s'interroger.

La preuve

Comme « preuve à l'appui de leur théorie », la plupart des livres sur l'évolution incluent une liste de références (bibliographie) d'autres livres et articles qui soutiennent également la théorie de l'évolution. Nous avons passé beaucoup de temps à examiner ces sources et n'avons vu qu'un “cercle d'informations,” avec chaque document pointant vers la source suivante comme leur “preuve.” Au collège, nous appelions cyniquement cette procédure le & #147tour de babillage.” (Oui, “babble” est le mot juste—cette phrase est un jeu de mots.) Pour effectuer cette procédure, l'étudiant diplômé a rédigé sa thèse sur la base du travail et des hypothèses formulées par un ancien diplômé étudiant. Bien sûr, cet étudiant précédent a fait la même chose en utilisant le matériel d'un étudiant encore plus ancien. En ajoutant de nombreux termes et classifications scientifiques, non seulement vous aviez l'air érudit, mais la thèse était impressionnante pour votre famille et vos amis !

Malheureusement (et nous voulons vraiment dire malheureusement) nous avons constaté que les écrits sur l'évolution sont les mêmes. Nous n'avons pu en localiser aucun avec des preuves scientifiques testables de première génération. (Nous discuterons des faits scientifiques plus tard.) La majeure partie du matériel était basée sur l'hypothèse que l'évolution est le seul mécanisme par lequel la vie actuelle est apparue. En fin de compte, chaque document faisait remonter ses croyances aux écrits théoriques de Darwin. Si vous pensez que nous exagérons, examinez vous-même la documentation. Soit dit en passant, le Web contient de nombreuses versions en ligne du livre de Darwin. Pourquoi ce livre théorique est-il si visiblement disponible (et toujours recommandé à lire) s'il n'est pas le fondement principal (et la preuve) de la théorie de l'évolution ?

Soit dit en passant, nous réalisons que de nombreux écrits qui soutiennent le récit de la création de la Bible ont également des preuves fragiles ou discutables. Nous essayons de sortir de ce modèle de comportement.

Nous ne proposons pas que chaque livre scientifique rejette le modèle de l'évolution et reste à la place dans le récit de la création de la Bible. Nous proposons que le modèle biblique soit mentionné et qu'on lui accorde un « temps égal », avec un traitement impartial montrant comment il s'accorde avec les faits. Si vous voulez trouver quelqu'un qui puisse composer le côté biblique, écrivez-nous :

Alors, comment puis-je connaître les faits ?

Si vous aimez lire des livres, un bon sur ce sujet est The Collapse of Evolution de Scott M. Huse. Un autre bon livre est Darwin's Black Box de Michael J. Behe, professeur de biochimie. Il y a un avantage à un livre : vous pouvez le transporter plus facilement que votre ordinateur, et vous n'avez pas non plus besoin d'une connexion Internet ! Ces deux livres sont qualifiés de “meilleurs vendeurs”.

Dans la section suivante, nous appliquerons la méthode scientifique aux faits scientifiques connus concernant les origines de notre monde (et les plantes et les animaux qui s'y trouvent). Pour ceux qui ne sont pas familiers avec la « méthode scientifique », elle indique la bonne façon de tester et de répondre aux questions de manière scientifique. Il comporte quatre étapes :

  • Énoncez la question.
  • Formez une hypothèse (conjecture éclairée de la réponse à la question).
  • Faites des expériences (pour tester si l'hypothèse est juste ou non).
  • Interpréter les données (résultats) et tirer des conclusions.

Aux fins de cette page, la méthode scientifique s'applique comme suit :

  • La question : “D'où viennent la vie (et les gens) ?”
  • Les deux hypothèses :
    • Le “modèle de création” tel qu'il est écrit dans la Bible nous dit comment nous en sommes arrivés là.
    • Le “evolution model” utilisant l'abiogenèse combinée avec m a croevolution nous dit comment nous en sommes arrivés là.

    Il y a des cas où les deux hypothèses correspondent aux faits. Dans ces cas, nous avons attribué un point rouge aux deux modèles. Pour voir le raisonnement derrière n'importe quelle évaluation, cliquez sur le sujet ou sur le point rouge et il vous "passera" à l'explication. Utilisez le bouton Précédent de votre navigateur pour revenir à peu près à l'endroit où vous étiez avant le saut.”

    Faits scientifiques comparés au récit de la création de la Bible et à la théorie de l'évolution
    Fait scientifique Modèle de création Modèle d'évolution
    Les scientifiques ont développé des moyens de mesurer l'univers (et donc son âge).
    Les scientifiques ont trouvé un grand nombre de fossiles.
    La surface de la terre est déposée en couches.
    Les couches de la surface de la terre contiennent différents fossiles.
    De nombreux fossiles ont été découverts qui couvrent de nombreuses couches géologiques.
    De grands groupes de fossiles sont souvent trouvés ensemble. Ces «cimetières» contiennent une grande variété de restes d'animaux.
    Les scientifiques ont réussi à organiser des groupes d'animaux dans un « arbre de vie » (arbre phylogénétique).
    Les scientifiques ont découvert des formes transitionnelles (chaînons manquants).
    De nombreux animaux sont apparus soudainement au début de la période cambrienne, même si seuls quelques fossiles multicellulaires apparaissent dans les couches rocheuses antérieures.
    Les scientifiques ont découvert des « fossiles vivants » comme le cœlacanthe qui n'ont pas changé de forme depuis des « millions d'années ».
    Les scientifiques ont découvert des « hommes modernes » dans les gisements du Pliocène.

    Important

    Nous pensons que tout lecteur impartial se rendra compte que nous avons été justes avec notre traitement des deux modèles dans le tableau ci-dessus. Pourtant, bien que la théorie de l'évolution corresponde aux faits dans certains cas, l'évolution est encore une théorie non prouvée. De plus, les preuves scientifiques correspondent mieux au récit de la création de la Bible dans la plupart des cas. À présent, vous pensez peut-être que cela devrait également être votre premier choix.

    Comment savoir si ce que j'ai vu ici est correct ?

    Contrairement à beaucoup d'autres qui nous ont précédés, nous avons tenté de trouver une défense claire de l'évolution pour deux raisons :

    Pour ne pas être accusé de partialité.
    Pour éviter de faire des allégations que quelqu'un pourrait réfuter plus tard.

    Le récit de la création de la Bible n'est pas « politiquement acceptable » dans le contexte de leur mode de vie.
    Ils ne veulent pas prendre le temps d'apprendre la vérité.


    Raisonnement utilisé pour la comparaison de la création et de l'évolution aux faits

    Les scientifiques ont des moyens de mesurer l'univers (et donc son âge).

    C'est un sujet intéressant et nous avons construit une page séparée pour l'aborder.

    Les scientifiques ont trouvé un grand nombre de fossiles.

    Oui, il y a beaucoup de fossiles qui traînent. Cela signifie que beaucoup de plantes et d'animaux sont morts et que nous pouvons trouver leurs restes fossilisés. Quelqu'un qui croit en l'évolution voudrait vous faire croire que cela s'est produit au fil du temps. Pensez logiquement que si un rat mourait dans un champ ouvert aujourd'hui, ou qu'un cerf mourait dans les bois, l'un ou l'autre deviendrait fossilisé ? Resteraient-ils sur place et intacts sur le sol assez longtemps pour être éventuellement recouverts de saleté et se fossiliser ? Non. Ils seraient mangés par d'autres animaux et emportés par les vents et les pluies jusqu'à ce qu'un squelette complet ne soit plus disponible. La réalité est qu'il n'y a aucune preuve que les fossiles se soient formés continuellement (ou se forment continuellement) comme le prédit la théorie de l'évolution.

    D'autre part, que se passerait-il s'il y avait une inondation mondiale, provoquant la noyade de tout, y compris le rat et le cerf ? Ils pourraient flotter pendant un certain temps, mais finiraient par couler au fond de l'eau. Ensuite, les sédiments au fond de l'eau recouvriraient les restes (car ils sont très mobiles par rapport à la terre sur terre, surtout s'il y a une inondation à ce moment-là) entamant le processus de fossilisation.

    Il ne fait aucun doute que le grand nombre de fossiles témoigne de l'exactitude du modèle de création plutôt que du modèle de la théorie de l'évolution.

    La surface de la terre est déposée en couches.

    Le point de discussion ici est de savoir si les couches se sont déposées sur de vastes périodes géologiques ou sur une période relativement rapide. Steve Austin a enquêté sur l'éruption du mont St. Helens, qui a produit une version à petite échelle du Grand Canyon. Il a montré que des milliers de couches se sont déposées sur un certain nombre de jours plutôt que de se déposer progressivement sur de longs âges géologiques (4,5 milliards d'années). Nous n'affirmons pas que cela prouve que les couches de la surface de la terre se sont déposées rapidement. Nous déclarons qu'il existe de nombreuses preuves que les couches de la terre pourraient être produites rapidement par une catastrophe géologique comme le déluge dans la Bible. Aucun modèle ne pouvant faire ses preuves dans ce domaine, nous attribuerons un « lien » aux modèles de création et d'évolution.

    Si vous êtes intéressé, la présentation de Steve Austin, intitulée Mount St. Helens: Explosive Evidence for Catastrophe est disponible sur cassette vidéo via l'Institute for Creation Research. Il comprend des photos spectaculaires prises avant, pendant et après l'éruption du mont St. Helens.

    Les couches de la surface de la Terre contiennent différents fossiles.

    Ce que dit la théorie de l'évolution

    On nous dit que les vieux fossiles se trouvent dans les anciennes couches rocheuses et que les fossiles récents se trouvent dans les couches rocheuses récentes. Pourtant, certains fossiles (comme les palourdes) se trouvent dans toutes les strates, y compris les couches rocheuses au sommet des montagnes. Ainsi, savoir quelle palourde avait des millions d'années et laquelle n'avait que quelques milliers d'années devient un peu délicat.

    La plupart des gens ne savent pas que la plupart des couches rocheuses sont « datées » par les fossiles qu'elles contiennent. Les scientifiques choisiront un fossile de référence spécial appelé « fossile d'index ». Trouver l'un de ces fossiles index les plus anciens dans une couche identifie cette couche comme la plus ancienne. Ils attribuent ensuite une date à cette couche rocheuse (basée sur la théorie de l'évolution) et enregistrent cette date sur leur échelle de temps. Ils poursuivent ce processus avec les fossiles d'indices "plus complexes" attribuant chaque augmentation de la "complexité" à une couche de roche plus jeune jusqu'à ce qu'ils remplissent l'échelle de temps géologique. (Une échelle de temps géologique complète est également appelée “colonne géologique.”)

    Une note spéciale : bien que Darwin ait popularisé « l'évolution », il n'était pas le premier à le suggérer. D'autres avant lui ont proposé que les couches de la terre aient été déposées dans une séquence suggérant des dates géologiques basées sur leur modèle évolutif. N'oubliez pas que le simple fait que quelqu'un ait précédé Darwin ne prouve pas les théories de Darwin, validez ces datations. méthodes, ou prouver la théorie de l'évolution.

    Notez que bien que les couches de la terre aient été datées à l'aide de fossiles index, les fossiles index ont été datés en devinant leur âge sur la base de la théorie de l'évolution. Ce n'est pas de la science ni une application valable de la méthode scientifique. Suggérer un âge hypothétique pour un fossile (basé sur une théorie) et ensuite dire à tout le monde que c'est un fait établi n'est pas la manière d'appliquer la méthode scientifique. Si vous interrogez les paléontologues à ce sujet, beaucoup vous assureront que leurs techniques sont en effet scientifiques. Ils vous diront qu'ils datent avec précision le fossile en utilisant la date de la couche rocheuse dans laquelle ils l'ont trouvé.

    Avez-vous remarqué ce qui vient de se passer ? Ils ont attribué une date au fossile, puis daté la couche de terre qui contenait ce fossile. Puis ils se sont retournés et vous ont dit qu'ils connaissaient l'âge du fossile, parce qu'ils connaissaient la date de cette couche de terre. C'est ce qu'on appelle le “raisonnement circulaire.”

    Vous vous posez peut-être des questions sur la datation radiométrique (radioactive), que nous examinerons ensuite. Cependant, vous devez savoir que les scientifiques ont établi l'échelle de temps géologique et attribué l'âge des fossiles dans ces couches rocheuses avant l'invention de la datation radioactive. Essentiellement, la discussion sur la datation radioactive est un moyen sophistiqué de détourner l'attention des gens du fait qu'il n'y a aucune preuve pour soutenir la théorie de l'évolution.

    Et la datation radiométrique ?

    La datation radiométrique (radioactive) ne donne pas des résultats aussi cohérents que de nombreux livres voudraient vous le faire croire. Par exemple, les datations Potassium-Argon et Argon-Argon (tests utilisés pour dater la roche volcanique) reposent sur l'hypothèse qu'aucun argon radiogénique n'existe dans les roches lorsqu'elles forment une hypothèse qui n'est pas vraie. [5] En l'absence de point de départ cohérent ou d'âge "zéro", les âges des roches rapportés par le test peuvent varier considérablement (en fonction de la quantité d'argon radiogénique avec laquelle ils ont commencé). [6]

    Il existe une autre méthode de datation radioactive appelée « datation par piste de fission », ainsi nommée parce que la désintégration de l'uranium 238 crée une perturbation mineure dans le matériau que les scientifiques appellent une « piste de fission ». Malheureusement, elle a des résultats qui diffèrent de les autres méthodes radiométriques. For example, a rock in Nigeria dated 95 million years old with Potassium-Argon dating, and 750 million years old using Uranium-Helium dating measured only 30 million years old with fission track dating. [7] Do you see how the scientist could control the age reported for the geologic layer by specifying the test method?

    There is one documented case where a single lump of tuff (a type of porous rock) contained components which individually dated at 1.87 million years, 25 million years, and 500 million years old. [8] Now ask yourself, if you can get such large discrepancies within a single lump, how accurately do you believe that these testing methods define the ages of layers of the earth where fossils are found?

    Yes, there is a “more accurate” radioactive dating method available called “isochron dating.” You can get an overview of isochron dating by clicking on this sentence. This dating technique does have a problem, though. It is designed to measure times on the order of a billion (1,000,000,000) years or more. Therefore everything you measure with this dating technique will seem to have great age .

    For example, if you wanted to measure the distance between Los Angeles and New York, you could fly a jet airplane at a constant speed and measure the time the flight takes. Knowing the speed and time, you can calculate the distance. Now, what would happen if you used the same technique to measure the length of a house you flew over on the way to New York? It would give you bad results because you could not measure the time it took to fly over the house accurately enough to get a good answer. The same is true if you use isochron dating to measure something that is only a few thousand years old.

    Another problem arises when you submit a sample for testing. Because of the variations that we just mentioned, the people operating the equipment will ask you for an estimated age of the item— before they run the test . This is true of both radiometric dating (used for igneous rock) and Carbon 14 dating (used for things that were once living).

    Did you notice what happened? The scientist biased the results by determining the desired result before starting. Then, they chose a method that will give them the results they expect. This is not correct scientific procedure. How would you like it if the U.S. Food and Drug Administration (FDA) evaluated products only after they predicted the results?

    The worldwide flood described in the Bible would also place different fossils in the layers of the Earth’s surface. A worldwide flood would kill all the animals (except for some that normally live in water) and most of the vegetation. Without land to break up the tides, all water movement would become very turbulent, mixing the different sizes and species together with trees and other vegetation. Whatever happened to sink to the bottom first would be covered first with the earth and silt stirred up during the flood. Those plants and animals that sank later would be buried in the higher layers.

    To be fair, finding fossils in different layers of earth does not prove the Bible’s creation model either. For that reason, we give both models a “tie” on this issue.

    Many fossils have been discovered that span many geologic layers.

    In 1976, the complete fossil skeleton of a baleen whale was uncovered in Lompoc, California, crossing many geological layers (apparently “millions of years” of strata) [9]. This is an isolated incident, but the fossil discoveries in the next paragraph are very common.

    Fossil trees are often found in a position where a single fossil occupies many geologic layers at the same time. These are referred to as “polystrate fossil trees.” (See sketch at right.) Are we supposed to believe these trees died and remained partly buried for thousands or millions of years until they became completely buried and fossilized? We would like someone to prove it to us by showing us a tree that was alive 10,000 or 20,000 years ago and is mostly (but not completely) buried in an upright position today. A flood, which would cause massive amounts of earth movement, is a much better explanation for the unique placement of both of these fossil types. For example, a whale that died or was killed could get temporarily stuck in an upright position and quickly buried. The same thing could happen to a tree.

    Put simply, trees broken off during a flood would float until they became water-logged. Then, the denser (and larger diameter) root end of some of the trees would sink lower in the water, putting those trees in an upright position. Later, after completely sinking, the now upright trees would be buried in sediment. This happened to many trees when Mount St. Helens erupted. Any scuba diver in Spirit Lake (next to Mount St. Helens) can find many half-buried, upright trees (not stumps) in the bottom of the lake today. If you would like more detail, we recommend viewing the video done by Steve Austin which thoroughly, yet simply explains the mechanism that allows trees to span the geologic layers [10].

    These fossils and others that span multiple layers reject and disprove the concept that geologic layers always represent long periods of time. Therefore “dating” fossils by the layer of earth they are found in (to support the theory of evolution) is not valid. We do not dismiss the fact that layers can be laid down over time. We are saying that the existence of layers in the earth does not prove the passage of any specific time. Further, we do know that fossils found in different layers can be deposited at essentially the same time.

    Large groups of fossils are often found together. These “graveyards” contain a wide variety of animal remains.

    Many different types of fossils are found mixed in with one another. How logical is it that animals would die in heaps, leaving their remains for a long period of time until they are eventually covered up with dust and become fossils? Does this happen anywhere today? Of course not.

    On the other hand, if there was a worldwide flood, causing everything to drown, you would expect the bodies of all types of unrelated animals to eventually come to rest on the bottom of the body of water, in piles. As we mentioned before, the mobile sediments on the water’s “floor” would easily move around and start covering these piles of animals, forming mass “graveyards.”

    Scientists have successfully arranged groups of animals into a “tree of life” (phylogenetic tree)

    If you examine a tree of life, you will observe something surprising—no species on one branch changes into a species on another branch. In each case the species is distinct. There are no links where one species changes into another. Yes, you can line up a dog and a cat and a person, but where is the transitional form that split into the two species? You are only shown a gap where the change was to have taken place. It does not take a Ph.D. to realize that no true transitional forms have been found, and the tree is trying to illustrate a principle that does not actually exist.

    There used to be an interactive phylogenetic tree on the web, which was not only fun to “play with,” but also demonstrated the concept mentioned in the preceding paragraph very well. Early visitors to this page were able to use a link we provided to check it out. Unfortunately, the Webmaster of that site removed that questionable (but cool) feature and exchanged it with a cladogram . To see a cladogram, click here.

    Scientists have discovered transitional forms (missing links).

    This is such an interesting topic, we constructed two separate pages to address it. The first examines a sequence of transitional forms. The second examines a “missing link,” the Archaeopteryx.

    Many animals appeared suddenly at the start of the “Cambrian Period,” even though only a few multicellular fossils appear in “earlier” rock layers.

    At a certain level (rocks corresponding to the “Pre Cambrian Era”) the geologic layers contain almost no fossils. The few that exist are those from cellular and multicellular creatures such as algae or bacteria. Suddenly, in the next higher layer (corresponding to the “Cambrian Period”) many sophisticated, fully formed fossils appear. These varied creatures include Trilobites, brachiopods, gastropods, bivalves, crinoids, graptolites, sponges, and segmented worms. This sudden appearance of so many fully developed life forms can not be explained using the theory of evolution and the slow-working m i croevolution model. Too many different creatures appear fully developed, too suddenly.

    Note: some of these animals, like the bivalves (clams and so forth) are still with us today. They look pretty much the same as they always did, even though the theory of evolution would have us believe they are very primitive life forms and should have changed a little by now! (We will comment further when discussing “living fossils” in the next section.)

    In contrast with the theory of evolution, the Bible’s creation account can explain why so many fully developed creatures came into existence so suddenly—God created them. Further, a world wide flood can easily explain a geologic layer filled with complex fossil remains resting on top of a relatively “empty” geologic layer—these creatures were killed during the flood. If you do not understand how something that lives under water can be killed by a flood , remember “the springs of the great deep” that opened up at the beginning of the flood. If these “springs” resembled today’s hydrothermal vents [2], they could easily “cook” all the marine life in the vicinity, which would then become the first casualties, being buried in the ocean floor sediment before the other plants and animals. This would also explain why the fossils of these life forms are typically found in the lowest strata.

    Scientists discovered “living fossils” like the coelacanth that have not changed in form for “millions of years.”

    This is a genuine embarrassment for scientists who believe in evolution, who had to scramble for ideas that explained why these animals did not evolve while others did. (They had to find some explanation, or admit that the theory of evolution was wrong.) A popular example of such an explanation uses the concept of “ stabilizing selection ,” which would be worded like this: “Natural selection prevented change by eliminating all the innovations, sometimes for periods of millions of years.” Notice that this statement is the exact opposite of normal evolutionary thought. If that is really the case, we wonder why some “renegade” species chose to follow stabilizing selection while others chose to evolve. The reality is that the theory of evolution has no valid explanation for living fossils.

    This is an example of the concept of stasis —standing in one spot. It may help you to know that stasis is not limited to “living fossils.” Stephen Jay Gould (an evolutionist) stated, “Most species exhibit no directional change during their tenure on earth. They appear in the fossil record looking pretty much the same as when they disappear morphological change is usually limited and directionless.” Therefore, both living fossils and the fossil record itself are in conflict with the theory of evolution , which normally teaches that we should see constant change in species—not stasis. Actually, the concept of stasis fits the Bible’s creation model perfectly. We would expect created plants and animals to remain in stasis—the way God created them.

    Scientists discovered “modern men” in Pliocene deposits.

    Modern human skulls and bones have been discovered in Pliocene layers. These findings include those at Calaveras (1866), Castenedolo (1860, 1880), and Ipswich (1912). [11] Finding modern human remains in layers that are believed to be 7-12 million years old casts serious doubt on the theory of evolution regarding humans (or scientific dating methods), since that is the time Ramapithecus (a supposed ape-man) was proposed to exist. If both Ramapithecus and modern man lived at the same time, we would know that people did not evolve from this “ancestor” (or any of the “later” ones). That is, for modern man to evolve from Ramapithecus, Ramapithecus would have had to exist before modern man. The evidence does not support this idea.

    To explain these “threatening” discoveries, scientists offered many explanations regarding how all these fossils ended up in a Pliocene layer. The most popular explanation is that these remains were the result of burials, which just happened to end up in a Pliocene layer. There is, however, a real problem with this claim: no scientist wishes to announce a “discovery” and later have someone make them into a fool by revealing that they only dug up a grave (or was the naive dupe of a hoaxer). As a result, these men documented the geologic terrain to make sure that the remains they found were not the result of an “intrusive burial” before reporting the findings.

    A Final Comment

    Since this writer spent many years in scientific research, I know how painful it is to propose a theory and then discover evidence disproving the theory. Still, the professional thing to do is admit that the proposed theory was wrong and look for a new hypothesis. In this way, you eventually discover the truth. Open-minded scientists will always follow such a procedure. The reader may find it interesting to learn that it was our original intention to explain how God “used” evolutionary processes to accomplish the creation described in the Bible. We later learned that the evidence does not support the theory of evolution, but supports a literal creation by God in six days. This required a change in our “theory,” but we were more interested in presenting the truth than in promoting a favorite theory. Unfortunately, it seems that many people are so committed to the theory of evolution that they can not admit that their theory is failing on every front. Therefore, they “explain away” or ignore the evidence that they do not like and highlight evidence that supports their viewpoint. Selectively choosing the evidence you like and disregarding the evidence you dislike is not the way to discover the truth. For anyone who read this entire page (and who does not have a “chip” on their shoulder), one conclusion should be clear: the evidence strongly favors the Bible's creation account, and does not support the theory of evolution.


    Les références

    Note: some of the references below are books or articles— not links to other web pages. We have copies of all of the web references in case any of them are removed from their web sites. If any of the links are broken, please contact us: and we will either fix the link or make the article available on our server.

    [1] Ross, Hugh, The Fingerprint of God , p. 168
    [2] Submarine Volcanic Ecosystems (An article on hydrothermal vents.)
    [3] Introduction to Evolutionary Biology, Version 2, by Chris Colby
    [4] Linnaeus, Carolus, “Systema naturae” (1735).
    [5] "Excess Argon": The "Achilles' Heel" of Potassium-Argon and Argon-Argon "Dating" of Volcanic Rocks
    [6] Bowden, Malcolm (1991) Science vs. Evolution , Sovereign Publications, Kent, p. 117—referring to the article by Funkhouser, J.G. and Naughton, J.J. “Radiogenic Helium and Argon in Ultramafic Inclusions from Hawaii” Journal of Geophysical Research 15th July 1968 v73 n14 p 4601-7.
    [7] Bowden, Malcolm (1991) Science vs. Evolution , Sovereign Publications, Kent, p. 116—referring to the article by Fisher, D.E. Nature Physical Science 19 July 1971 v232 p60-61.
    [8] Bowden, Malcolm (1991) Science vs. Evolution , Sovereign Publications, Kent, p. 119—referring to the article by Gleadow, A.J.W., “Fission track age of the KBS Tuff and associated hominid remains in northern Kenya” Nature 20 March 1980 v284 p225-230.
    [9] Russel, K. M. 1976. Workers Find Whale in Diatomaceous Earth Quarry. Chemical and Engineering News. 54(41):48. (October 4, 1976 issue).
    [10] Mount St. Helens: Explosive Evidence for Catastrophe , video. Available through The Institute for Creation Research.
    [11] Bowden, Malcolm (1977) APE-MEN - Fact or Fallacy? , Sovereign Publications, Kent, p. 76-79

    Copyright © 1998-2001 by Clarifying Christianity (SM) .
    Printed copies of articles from this site may be circulated if those articles are reproduced in their entirety, along with their copyright notices. You may not charge for, request a donation for, or seek reimbursement from anyone for such copies. Links are OK. All rights reserved.

    All information contained in Clarifying Christianity is a resource for questions dealing with Christian issues. It is not to be taken as Christian counseling. Seek a qualified Christian counselor for help with all such issues. If you choose to work with a Christian counselor, it is your responsibility to ask pertinent questions before you begin, to assure yourself of their qualities and abilities.


    What Kinds of Students Major in Biology?

    Biology majors are inquisitive. They want to know how and why things work and like to analyze how things are interrelated. This student will likely enjoy conducting experiments or reading about how things work. This student is capable of working independently and has good written and verbal communication skills. A strong interest in the sciences and mathematics is important.

    What Courses Do Biology Majors Take?

    The required and elective courses you would take for La biologie majors vary considerably among institutions. Courses are listed here that are illustrative of the breadth of topics you are likely to experience were you to major in this field.


    The Definition of ScienceQu'est ce que la science?

    The word science comes from the Latin "scientia," meaning knowledge.

    How Do We Define Science?

    According to Webster's New Collegiate Dictionary, the definition of science is:

    • "knowledge attained through study or practice," or
    • "knowledge covering general truths of the operation of general laws, esp. as obtained and tested through scientific method [and] concerned with the physical world."

    What Does That Really Mean?

    Science refers to a system of acquiring knowledge. Ce système utilise l'observation et l'expérimentation pour décrire et expliquer les phénomènes naturels.

    The term science also refers to the organized body of knowledge people have gained using that system.

    Less formally, the word science often describes any systematic field of study or the knowledge gained from it.


    The Science Store - Find fun and educational toys and gifts for kids, teens and adults.

    What Is the Purpose of Science?

    Perhaps the most general description is that the purpose of science is to produce useful models of reality.

    Most scientific investigations use some form of the scientific method. Find out more about the scientific method.

    Science as defined above is sometimes called pure science to differentiate it from applied science, which is the application of research to human needs.


    How the Different Methods of Depreciation Work

    There are four methods for depreciation: straight line, declining balance, sum-of-the-years' digits, and units of production.

    Straight-Line Depreciation

    To use the straight-line method, the asset's useful life (typically in years) and the salvage value (scrap value) at the end of its life must be estimated. The salvage value is then subtracted from the original cost. The amount remaining, the depreciable cost, is the total amount of depreciation that must be expensed in equal amounts over the asset's estimated useful life."

    Declining Balance Depreciation

    The declining balance method is a type of accelerated depreciation used to write off depreciation costs more quickly and minimize tax exposure. With the declining balance method, fixed assets depreciate at an accelerated rate rather than evenly over the asset's estimated useful life.

    This method is often used if an asset is expected to have greater utility in its earlier years. This method also helps to create a larger realized gain when the asset is actually sold. Some companies may also use the double-declining balance method, which is an even more aggressive depreciation method for early expense management.

    Sum-of-the-Years' Digits Depreciation

    The sum-of-the-years' digits method offers a depreciation rate that accelerates more than the straight-line method but less than the declining balance method. Annual depreciation is separated into fractions using the number of years of the business asset's useful life. Such assets may include buildings, machinery, furniture, equipment, vehicles, and electronics.

    Sometimes called the “SYD” method, this approach is also more appropriate than the straight-line depreciation model if an asset depreciates more quickly or has greater production capacity during its earlier years.

    Units of Production Depreciation

    Units of production assigns an equal expense rate to each unit produced, which makes it most useful for assembly or production lines. The formula involves using historical costs (the price of an asset based on its nominal or original cost when acquired by the company) and estimated salvage values. The method then determines the expense for the accounting period multiplied by the number of units produced.


    What You Can Do

    There are lots of ways to manage PMS. Even if you can’t totally fix it, it’s nice to know you have the power to help yourself. These ideas might help:

    • Exercise about 30 minutes a day.
    • Eat healthy foods like whole grains, fruits, and vegetables.
    • Try to get enough calcium from foods (think dairy, green leafy vegetables, and canned salmon).
    • Avoid salt, caffeine, and alcohol.
    • Don’t smoke.
    • Get plenty of sleep.
    • Work to lower stress.
    • Track your moods and symptoms in a journal.
    • Try over-the-counter pain relievers like ibuprofen, acetaminophen, or naproxen. Be sure to follow the dosing instructions exactly as it says on the label.

    Some women take vitamins and minerals like folic acid, magnesium, vitamin B-6, vitamin E, and calcium with vitamin D. Others find that herbal remedies help. If you take any vitamins or supplements, check with your doctor first to make sure it’s safe for you.


    Crossword Puzzle Maker

    Subscription Features include:

    • All Banner Ads removed from the entire website
      Note: Subscriptions do NOT allow citation removal from puzzles and worksheets created on our site.
    • More options available for customizing puzzles!
      • More stock images to choose from!
      • More images allowed per puzzle!
      • Many more available fonts! (over 125 fonts!)
      • Use ANY font installed on your computer
      • 10 word list save slots - and access your saved lists from anywhere!
      • More word/clues for crosswords (up to 50)
      • More word/clues for match-ups (up to 100)
      • More word/clues for fill-in-the-blank (up to 100)
      • More word/clues for word scrambles (up to 100)
      • More options for Sudoku puzzles
      • No wait delays imposed for saving puzzles to an image or PDF
      • 'Fake Bank' on our Fill-in-the-Blank worksheets
      • More features coming soon

      NOTE:ALL Packages contain the same features, longer subscriptions get better price breaks

      SAFE: All subscriptions can be paid via Paypal or Stripe, so your sensitive banking information is never seen nor stored by our website.

      Click on Facebook and LIKE US to get up-to-date information about the release of our subscriptions and get valuable coupon codes!


      Is quantum computing even possible?

      A little over a decade ago, actual fabrication of quantum computers was barely in its incipient stages. Starting in the 2010s, though, development of functioning prototype quantum computers took off. A number of companies have assembled working quantum computers as of a few years ago, with IBM going so far as to allow researchers and hobbyists to run their own programs on it via the cloud.

      Brad Jones/Digital Trends

      Despite the strides that companies like IBM have undoubtedly made to build functioning prototypes, quantum computers are still in their infancy. Currently, the quantum computers that research teams have constructed so far require a lot of overhead for executing error correction. For every qubit that actually performs a calculation, there are several dozen whose job it is to compensate for the one’s mistake. The aggregate of all these qubits make what is called a “logical qubit.”

      Long story short, industry and academic titans have gotten quantum computers to work, but they do so very inefficiently.


      Importance of general relativity

      The mathematical equations of Einstein's general theory of relativity, tested time and time again, are currently the most accurate way to predict gravitational interactions, replacing those developed by Isaac Newton several centuries prior.

      As useful as they are, so far we don't have an equivalent in quantum field theories due to significant incompatibilities. For example, quantum mechanics has ways to take concepts like infinity into account, but if we try to do the same with general relativity, the maths gives rise to predictions that make no sense.

      Developing a quantum physics 'version' of general relativity remains an ongoing goal of modern physics.

      All topic-based articles are determined by fact checkers to be correct and relevant at the time of publishing. Text and images may be altered, removed, or added to as an editorial decision to keep information current.


      Probably the oldest purpose of art is as a vehicle for religious ritual. From the prehistoric cave paintings of France, to the Sistine Chapel, art has served religion. For centuries the Church was the primary patron of artists. In traditional societies even today, the primary purpose of art is religious or ceremonial.

      Art may also serve as a commemoration of an important event. The event may be of major historical importance, such as the coronation of Josephine by Napoleon as recorded by the artist David, or it may be important only to the participants, like the image of a wedding or a baptism.

      Art has often served as la propagande ou social commentary. Propaganda images are attempts to persuade us toward particular viewpoints or actions promoted by public or private institutions such as political parties, lobbyists, governments, or religious groups. The propaganda purpose may be one we approve of, such as World War II efforts to get women behind the war effort, as epitomized in Norman Rockwell's Rosie la riveteuse. It might also be a purpose we disapprove of. In either case, the power of visual images has frequently been used to persuade masses of people to accept beliefs, take action, or follow leaders. The artist as social commentator may simply make us more aware of the human condition as he/she perceives it, without suggesting particular action. All societies engage in propaganda, but here are some links to propaganda art created in China, and by the Allies during World War I. and during World War II.


      Art may be simply a means of recording of visual data-- telling the "truth" about what we see. After the Renaissance, artists became preoccupied with new ways of capturing reality such as the use of linear perspective, and the realism possible through the use of oil painting technique. In time, artists like Courbet and Cezanne (and many who followed them) began in various ways to challenge the basic idea of what it is for an image to be true and real.

      Art can also be seen as pleasing the eye- creating beauty. Yet the idea of beauty, like that of truth, has been challenged in the modern era. At one time, the artist was expected to portray perfection-- lofty and noble ideals of beauty. Yet as society became more industrialized and democratic, many thoughtful people began to broaden their notions of what could be beautiful. For example, Rembrandt could celebrate the tactile quality of paint and color in his picture of a side of beef, and Courbet and Millet could see beauty in the life of ordinary peasants.


      Art is also a powerful means of narration. This was a common device of religious art of the Middle ages, for example in the frescoes by Giotto from the Church of San Francesco de Assisi , where sequences of panels were used to tell stories from the Scriptures or lives of saints. It is also the great gift of Norman Rockwell, who had the ability to tell powerful and subtle stories about ordinary people and events, in just one picture. A picture is truly worth a thousand words.

      Art can also convey intense emotion.The expressive power of art can be seen in literal ways in the capturing of facial expression and body language. Certain religious art, and the works of expressionists such as Munch or Kirchner are charged with powerful emotions. Picasso, in works such as Guernica (also an example of powerful social commentary and storytelling) is able to communicate intense emotions. This is accomplished variously by use of dramatic or exaggerated color, light, form, and/or other elements.


      Voir la vidéo: Quelle est la meilleure façon pour faire apprendre un istikhbar? ما هي أسهل طريقة لتعليم الاستخبار (Septembre 2022).